Maddy Keynote 2018: Un futur Made in France?

Le 1er Février dernier se tenait la Maddy Keynote 2018 sur le thème de la Cité du futur, décliné sur quatre piliers majeurs : l’Habitat, la Mobilité, le Bien-être et l’Agora. Les 90 intervenants ont plongé les 4500 visiteurs dans une réflexion sur le futur et le rôle qu’auront les nouvelles technologies sur notre quotidien.

Le 1er Février dernier se tenait la Maddy Keynote 2018 sur le thème de la Cité du futur, décliné sur quatre piliers majeurs : l’Habitat, la Mobilité, le Bien-être et l’Agora. Les 90 intervenants ont plongé les 4500 visiteurs dans une réflexion sur le futur et le rôle qu’auront les nouvelles technologies sur notre quotidien.

La Maddy Keynote 2018 a débuté par une introduction de Fleur Pellerin, ancienne Ministre du Numérique, créatrice de la French Tech et fondatrice de Korelya Capital, un fond d’investissement pour les start-up européennes. L’ancienne ministre est revenue sur l’élan positif en France de la French Tech et le goût de l’entreprenariat prononcé de nos jeunes diplômés. En effet, 20 à 25 % des étudiants en école de commerce veulent maintenant devenir entrepreneurs. Les jeunes entrepreneurs à la Mark Zuckerberg ne cessent de faire rêver les nouveaux diplômés qui souhaitent se lancer dans l’aventure de la création de start-up, visant parfois à changer le monde de demain et nos habitudes de consommation.

« Il y a de la place pour l’innovation Made in France dans la cité du futur »

Nous n’en avions jamais douté, mais cette tendance s’est nettement dégagée lors de cette troisième édition de la Maddy Keynote. En se baladant dans « l’immersive city », nous nous sommes immergés dans ce à quoi pourrait ressembler notre futur : par exemple, grâce à l’entreprise française Navya, nous nous déplacerons dans des véhicules 100% automones & électriques promettant une mobilité durable, inclusive et baissant considérablement le budget transport des foyers. Karima Delli, députée européenne et présidente de la commission des transports au parlement européen nous rappelle qu’aujourd’hui, 13 % du budget des ménages passent dans le transport.

Au moment du coucher, nous pourrons également améliorer considérablement la qualité de notre sommeil grâce à la start-up Rythm qui a créé un bandeau connecté Dreem alliant neurosciences et dernières innovations technologiques. Mieux comprendre le cerveau, et ainsi notre sommeil, compte parmi les principaux défis scientifiques de notre siècle. Un tiers de la population déclare ne pas dormir bien ou suffisamment. Le stress, l’environnement, les problèmes physiques et le différent mode de vie sont des maux de notre société actuelle d’ordre de santé publique.

L’Europe est le nouveau terrain de jeu des start-up innovantes qui ne cessent de croître et de s’installer. Leur but : changer notre quotidien afin de l’améliorer en le rendant plus simple et moins nocif dans certains cas. Pour faire le futur, il faut le comprendre, l’appréhender, oser et innover. Les entrepreneurs Français ont l’air prêt à relever le défi.

Share this