La sensibilité au service de la créativité

Eurobest se déroulait la semaine dernière à Londres. De nombreux consultants, marques, écrivains, et artistes se sont relayés pour nous inspirer sur la créativité.
Alors que notre quotidien met bien souvent en avant l’innovation et la performance comme principaux moteurs de processus créatifs, l’évènement fut l’occasion de souligner davantage les atouts de la sensibilité et des émotions.

Eurobest se déroulait la semaine dernière à Londres. De nombreux consultants, marques, écrivains, et artistes se sont relayés pour nous inspirer sur la créativité.
Alors que notre quotidien met bien souvent en avant l’innovation et la performance comme principaux moteurs de processus créatifs, l’évènement fut l’occasion de souligner davantage les atouts de la sensibilité et des émotions.

Eurobest se déroulait la semaine dernière à Londres. De nombreux consultants, marques, écrivains, et artistes se sont relayés pour nous inspirer sur la créativité.

Alors que notre quotidien met bien souvent en avant l’innovation et la performance comme principaux moteurs de processus créatifs, l’évènement fut l’occasion de souligner davantage les atouts de la sensibilité et des émotions.

Le storytelling comme vecteur d’émotions

Le besoin de storytelling ne change pas malgré les nouveaux appareils innovants et l’évolution de notre façon de consommer l’actualité et les media. Les marques ne doivent pas seulement produire et diffuser du contenu, elles doivent créer des histoires auxquelles leurs audiences s’identifieront et qu’elles voudront écouter/regarder.

Ed Woodcock le Narrative Director de l’agence Aesop explique d’ailleurs qu’un bon storytelling laisse une impression – habituellement bonne. Les entreprises doivent également être authentiques dans leur storytelling pour déclencher des émotions.

Vice a présenté la campagne à succès #Dearfutureman développée pour Dove Men dans laquelle la marque donne la parole à plusieurs hommes qui exposent leur vision de l’homme du futur dans un spot publicitaire fort. Vice et Dove se sont complètement immergés dans le sujet en s’entretenant avec de nombreux hommes de tout âge, condition sociale, et orientation sexuelle. Le but de cette vidéo étant d’inspirer les jeunes hommes à être eux-mêmes.

Le pouvoir de l’art

L’art est devenu un moyen créatif efficace de communiquer et de véhiculer des messages, parce-qu’il éveille bien souvent des émotions fortes.

L’agence MNSTR et le collectif d’artistes Le 9ème Concept, rares représentants français, ont eu beaucoup de succès à Eurobest. Ils ont en effet exposé des tableaux autour du thème de la joie, et ont invité les visiteurs à télécharger un appli gratuite et à pointer leurs téléphones/tablettes vers les tableaux. Surprise! Ces derniers s’animaient sur l’écran.

Cette année, les deux acteurs ont collaboré avec Desperados pour le lancement de son hors-série, et imaginé une expérience immersive similaire en créant une œuvre sur la bouteille de la marque libérable grâce à son mobile.

Un concept créatif, interactif et impactant.

Il est bénéfique de soutenir la créativité sous toutes ses formes et de l’amener au public le plus large possible. Travailler avec des artistes permet aux marques d’ouvrir leurs horizons, d’être plus connectées à l’environnement de leurs audiences et donc, de mieux engager avec ces dernières.

L’empathie digitale

C’était, pour ma part, la première fois que j’entendais parler de ce concept qui appartient pour le moment plus à la philosophie qu’aux considérations d’aujourd’hui, mais qui devra éventuellement s’y inscrire.

Dans une session très intéressante, Yifei Chai du studio de production Unit9 parle du lien essentiel entre l’humain et la technologie. Il démontre par exemple que, bien plus qu’un algorithme, l’intelligence artificielle (IA) est comparable à un cerveau humain, puisque c’est une machine pensante indépendante capable d’apprendre, d’analyser et de comprendre les situations.

Au même titre que pour l’humain, nous devons donc accepter que l’IA fasse des erreurs ne plus penser au digital comme un moyen de nous aider à accomplir quelque chose, mais traiter les technologies comme des alliés pour améliorer nos vie et notre environnement – Yifei Chai parle même de compagnons.

Toute technologie amenant son lot de dangers, l’IA se soulevant contre l’Homme ne tient pas d’un scénario de science-fiction selon Chai.

Cependant, si l’on traite la technologie de façon humaine, avec empathie, nous pourront réduire ce risque. En définitive, nous devrons être des êtres humains bons pour créer de bonnes technologies. A méditer donc!

Share this