Le futur du travail : que retenir du Hub Day 2017?

Voilà quelques exemplaires des nombreux thèmes abordés pendant le HubDay 2017 qui s’est déroulé à Paris le 22 novembre, sur le thème de L’avenir du travail.

Voilà quelques exemplaires des nombreux thèmes abordés pendant le HubDay 2017 qui s’est déroulé à Paris le 22 novembre, sur le thème de L’avenir du travail.

Transformation digitale, modèle collaboratif, importance du bonheur…Voilà quelques échantillons des nombreux thèmes abordés pendant le HubDay 2017 qui s’est déroulé à Paris le 22 novembre. Sur le thème du Future of work, l’événement fut l’occasion de découvrir de nombreux invités qui ont partagé leur vision du travail de demain.

Satisfaction des employés

S’il y a bien un thème qui est constamment revenu pendant les échanges, c’est bien la notion du bonheur au travail. Alors que la notion de satisfaction des employés était jusqu’ici la mesure de l’engagement des collaborateurs, l’objectif est aujourd’hui d’aller au-delà et de rendre les gens heureux dans leur travail. L’intervention de Mo Gawdat, Chief Business Officer chez Google [X], fut sans doute l’une des plus inspiratrices de la journée. Auteur du best-seller « Solve for happy », il a partagé sa vision en une simple équation mathématique : le bonheur est égal ou supérieur aux événements de notre vie, moins nos attentes quant à la façon dont cette vie devrait se dérouler. Une formule à méditer.

Chief Happiness Officer

La création du rôle de Chief Happiness Officer est également un parfait exemple de cette grande tendance d’humaniser le cadre du travail via la création de comités. Son champ d’action est plus large et plus profond que le laisserait supposer son titre, puisqu’il se charge du coaching des collaborateurs, mais s’assure également que l’environnement et les valeurs de l’organisation contribuent au bien-être des salariés. Une façon de permettre à chacun de retrouver un sens à ce qu’il fait. Cette quête de sens est également le grand thème du livre « The Social Calling » d’Emilie Vidaud, journaliste éco, qui a été à la rencontre des millenials et des aspirations actuelles des 18-34 ans. La réussite aujourd’hui n’est plus liée au profit mais bien associée à l’envie de changer le monde.

L’entreprise collaborative

Autre grande tendance développée pendant cette matinée : la montée de l’entreprise collaborative. De nouvelles façons de travailler ont fait leur apparition, qu’il s’agisse du modèle de tribus en mode pluridisciplinaires (comme Blablacar) ou encore d’organisations holacratiques développant une entreprise sans manager. Dans cette idée, Mathieu Flaig, Head of Training & Consulting chez Hub Institute, a partagé les 4 piliers du management collaboratif : la confiance en son équipe, la coopération, la convivialité et l’autonomie sur la façon dont chacun peut mener ses projets.

Quant à la démocratisation de l’IA, elle fut étonnement assez peu évoquée, la matinée s’étant davantage concentré sur l’humain que sur la machine. L’évènement a tout même eu son lot de chiffres effrayants : environ 3 millions d’emplois pourraient disparaitre d’ici 2025 et 20 % des taches devraient être automatisées d’ici là, surtout sur les métiers aux tâches répétitives et ceux nécessitant une expertise technique. De nombreux changements à venir, à nous de répondre au plus grand défi : arriver à renouveler les emplois et aborder une véritable transformation en profondeur. Et si l’humain restait la réponse ?

Share this